C’était un pari, il s’est transformé en franche réussite ! Le mariage entre l’OGC Nice et Hatem Ben Arfa, conclu cet été alors que l’idylle avait déjà connu moult rebondissements l’hiver dernier, fait le bonheur du club azuréen comme du joueur. Avec 9 buts, soit 26% du total des réalisations niçoises cette saison, et 2 passes décisives en Ligue 1, le feu follet fait la pluie et le beau temps dans le secteur offensif des Aiglons, auteur d’un doublé sur pénalty vendredi soir face à Angers en ouverture de la 21ème journée du championnat de France, et meilleur dribbleur d’Europe avec 77 tentatives réussies, juste devant un certain Neymar !

N’ayant de cesse d’évoquer le plaisir qu’il éprouve à jouer en zone mixte, le gaucher retrouve toutes ses sensations après avoir connu quelques déboires outre-Manche à Newcastle puis Hull City, et suscite à nouveau l’intérêt de nombreux clubs à travers l’Europe, désireux de s’attacher les services d’un élément que nombre de partenaires décrivent comme l’un des plus talentueux jamais côtoyés dans leur vie. Sous contrat du côté de l’Allianz Riviera jusqu’au terme du présent exercice, le natif de Clamart est une proie alléchante pour nombre d’écuries, et l’un de ses courtisans est passé aux choses sérieuses ce weekend.

En effet, selon nos informations, les dirigeants de Besiktas ont fait le déplacement jusqu’en France pour rencontrer l’international tricolore. Un dîner au cours duquel le vice-président stambouliote a clairement fait part à Ben Arfa de son souhait de le recruter dès cet hiver. Et si pareille cour en aurait séduit plus d’un, le joueur de 28 ans a néanmoins tenu à calmer le jeu, clamant son souhait de finir la saison à l’OGC Nice, avant de prendre une décision quant à son avenir une fois l’exercice terminé. HBA avait déjà fait savoir qu’il ne voulait pas partir en pleine saison, il le confirme par des actes concrets, preuve d’une maturité certaine. Mais nul doute que Besiktas, comme d’autres prétendants sur les rangs, reviendront aux nouvelles dans quelques mois.